2

[Du 9 au 20 août 2013] Open Science à Montréal et Boston : une histoire de bulles

Après la Californie et l’Oregon, Montréal puis Boston ont été les premières étapes sur la côte Est. Montréal fut un passage éclair mais riche en remarques pertinentes sur le mouvement Open Science. Pour Boston, c’est surtout la ville mitoyenne, Cambridge, qui a été le terrain d’investigation. En effet, les allers-retours ont été nombreux entre les deux fameuses universités de la ville : le MIT et Harvard. Lors de ces deux étapes, j’ai eu l’impression de naviguer entre des bulles très différentes. Certaines d’entres elles, étaient certes innovantes mais semblaient très éloignées des problématiques de l’Open Science. D’autres en revanche font naître des initiatives des plus rafraîchissantes tant du point de vue des contenus que de leurs formes.

Montréal : Sortir de sa bulle de confort 

HackYourPhD aux States a fait un court détour par le Québec. 4 jours éclairs à Montréal, 2 présentations et de nombreux questionnements soulevés.

Le Libre Accès avec Jean-Claude Guédon

A peine sortie de l’avion, je passais ma première après-midi à discuter de Libre Accès (Open Access) avec Jean-Claude Guédon, historien des sciences à l’université de Montréal. Pour lui, la visibilité et l’évaluation du travail de recherche devraient s’inscrire dans un flux et non pas se limiter aux publications scientifiques. Lors de notre entretien, il rappelait également l’importance et l’espoir qu’apporte le développement de plateformes Open Access dans les pays du Sud notamment avec ScieELO (Brésil) et Redalyc (Mexique).

HEC Montréal :

Montréal a été un passage éclair mais cependant riche en apprentissage. Pour la première fois, depuis le début de HackYourPhD, nous avons eu la chance, Guillaume Dumas et moi même, co-fondateurs du projet, d’être réunis pour les réunions et les présentations. Deux profils complémentaires qui ont permis de répondre à des questions de personnes sceptiques face au mouvement de l’Open Science.

Continue reading