[Compte-Rendu] Philoweb.org exemple inspirant pour les thèses et mémoires

This message is also available in Anglais.

Le 13 décembre dernier, HackYourPhD a organisé une rencontre avec Alexandre Monnin à La Fonderie, Agence Numérique d’Ile de France.
Ce docteur, récemment diplômé nous a présenté Philoweb.org. Sur ce site, Alexandre propose de publier chapitre par chapitre sa thèse en HTML dans un environnement qui permet à chacun de pouvoir la commenter en l’annotant.
Grâce à un Google Hangout, nous avons été plus de 10 à pouvoir écouter la présentation d’Alexandre, les raisons qui l’ont poussées à mettre en place une telle plate-forme et les détails en lien avec son développement. Nous avons ensuite posé nos questions et réfléchi aux champs des possibles offerts par de telles initiatives.
En plus de l’enregistrement de nos échanges, voici un résumé de cette rencontre, des questions qu’elle a suscitées et des projets à mettre en place pour l’avenir.

Un atelier sans frontières

Avant la rencontre du 13 décembre, de nombreuses personnes s’étaient montrées intéressées de participer à distance à cette présentation. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvées une dizaine de personne à écouter Alexandre Monnin. Cinq personnes s’étaient réunies à La Fonderie, Agence Numérique d’Ile de France, qui nous accueillait pour cet évènement. Et cinq autres personnes venant du Brésil, des Pays Bas, du Portugal, des USA se sont jointes à nous sur un Google Hangout. Les échanges (à l’exception des discussions qui se sont poursuivi après l’arrêt du Hangout) se sont donc faits en anglais. Ils ont été enregistrés et sont disponibles ci dessous.

Présentation de Philoweb.org : vers une thèse augmentée ?

Alexandre a tout d’abord commencé par nous présenter Philoweb.org et nous en décrire sa genèse.  Ce docteur fraichement diplômé a en effet lancé son site en novembre 2013. Il propose ainsi de publier chapitre par chapitre sa thèse en HTML dans un environnement qui permet à chacun de pouvoir la commenter en l’annotant. Nous avons ainsi découvert les coulisses d’une telle plate-forme. Mettre en place philoweb a nécessité quelques subtilités techniques. Alexandre nous a partagé son expérience et les difficultés qu’il a aussi rencontré les premiers jours suivant le lancement du site.
Dans une dernière partie, Alexandre nous a présenté les projets et usages qu’ils souhaitaient développer avec Philoweb.org. De la traduction crowdsourcée à une thèse augmentée pour une publication future…

Pour en savoir plus sur philoweb.org : découvrez l’interview d’ Alexandre Monnin.

Valorisation des mémoires de Master : comment faire ?

Nous avons ensuite ouvert les discussions.

Kevin Ilardi étudiant en échange en Master Management et Entrepreneuriat à l’Université de Saxion (Pays-Bas) s’est montré très intéressé par une telle plateforme. Cela rejoint notamment certaines de ses problématiques quand à l’écriture collaborative de son rapport de mémoire de Master. Kevin a crée récemment un groupe pour rassembler divers étudiants travaillant sur la thématique de l’économie collaborative “OuiShare Research Student” Son but serait de créer une plateforme de partage de travaux universitaires destinés aux étudiants en Master. Kevin part du constat qu’à la différence de travail de thèses qui sont archivées sur des plateformes telles que theses.fr ou TEL.fr, le mémoire de Master n’est alors qu’un simple rendu de fin d’étude. Il  conduit à une notation donnant accès à un diplôme. Mais peu de valorisation est faite pour ce document, qui se retrouve souvent au fin fond d”un dossier d’un ordinateur. Une base de données pourrait être valorisante pour le mémoire ainsi que l’étudiant. Elle éviterait aussi des sujets doublons et ouvrirait la collaboration grâce à des outils aujourd’hui connus d’écriture collaborative, ceci à travers le monde : ainsi des étudiants en différentes locations géographiques seraient en mesure d’échanger et de rendre des documents avec un fond plus important, et plus détaillé.

Open Science : Nouveaux outils, nouvelles pratiques à accompagner

Mais de telle plateforme existe telle déjà ou faut il en créer une du début? Quels outils ont déjà été développés dans le champ de la recherche ou autre pour annoter un travail déjà réalisé ou bien même écrire de façon collaborative?

Ce sont les premières questions qui nous sommes venus  avant de se lancer dans un tel projet. Il est bien fréquent de réinventer la roue sans avoir conscience des outils déjà existants.
C’est pour cela qu’il a tout d’abord été suggéré lors de nos échanges de compléter une liste des outils déjà existant pour de telles pratiques. Ce premier draft pourrait servir à nourrir une page wiki de comparaison d’outils open science identiques à ceux fait pour les software sur Wikipedia par exemple.
Une page wiki a dores et déjà été mise en place, et libre à vous de la compléter. http://hackyourphd.org/wiki/wiki/toolkit-for-open-scientist/

Nos conversations ont soulevés d’autres points.
Une difficulté majeure pointée est celle de la prise en main ou le développement d’un tel outils de partage html en ligne de thèse. Tous les doctorants ou étudiants n’ont pas des connaissances en développement web. Pour y répondre, il a été suggéré de créer un tutoriel pour aider les personnes à mettre leur thèse en ligne et permettre de pouvoir la commenter. Alexandre a aussi mentionné l’existence de d’éditeurs visuels pour pouvoir faire ce travail plus facilement.

S’appuyer sur les outils et infrastructures existantes

Au sujet d’une création d’une telle plateforme, s’est posé aussi la question du lien avec des instituts publics de recherche. Il a notamment été question d’hypotheses.org qui regroupe des carnets de blog par des chercheurs.

Philoweb hypothese.org

Aujourd’hui, il est possible de commenter les articles sur chaque carnet à la fin de l’article. Un partenariat ou une discussion avec les responsables peut amener au développement d’un plugin pour pouvoir commenter directement les articles dans le texte ou bien même des brouillons qu’un chercheur écrit au fur et à mesure.

L’openscience ouvre en effet l’idée d’une écriture au fil de l’eau, d’ idées qui puissent être commentées, enrichies au fur et à mesure. Cela peut laisser sceptiques bien des personnes: Est ce que les chercheurs vont franchir le pas et soumettre un travail non terminé, des idées encore en cours de réflexion?

Dans tous les cas, ces interrogations et une initiative comme celle de philoweb montrent qu’un besoin de nouvelles pratiques se font sentir auprès des doctorants, étudiants. Ils ont l’envie d’ échanger de discuter de s’aider mutuellement sur le même sujet ou un sujet connexe même si la personne se trouve à des milliers de kilomètres. Les discussions de cette soirée ont donc été riches et montrent bien la nécessite de nouveaux modes d’échanges et de rédaction. Nous sommes dans une phase expérimentale  pour développer de tels outils mais aussi trouver les outils qui conviennent le mieux aux utilisateurs :  futurs chercheurs.

Reste à continuer ce travail et pour cela nous avons besoin de chacun de vous!

Article rédigé par Célya Gruson-Daniel, avec l’aide de Kevin Ilardi et les relectures d’Alexandre Monnin.

One thought on “[Compte-Rendu] Philoweb.org exemple inspirant pour les thèses et mémoires

  1. Pingback: Interview d’Alexandre Monnin : Une thèse augmentée avec Philoweb.org, | HackYourPhD

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *